Les facettes des soins

A partir de quand est-on un proche aidant?

La complexité de la situation des proches aidants est souvent sous-estimée, par les personnes concernées comme par le grand public. Souvent, ce qui commence comme un coup de main ponctuel se mue en une tâche dont l’ampleur et la diversité dépassent ce qu’on imaginait.

Qui est un proche aidant?

Les proches aidants eux-mêmes n’ont souvent pas conscience de la charge qui pèse sur eux et de la sollicitation dont ils sont l’objet. Le processus de prise de conscience commence par la simple question de savoir si l’on est ou non un proche soignant. Est-ce mon cas, même si je ne prodigue pas directement des soins? Y a-t-il une différence entre prise en charge et soins? Où et quand le processus commence-t-il? Qui décide que l’on est un proche aidant ou non?

Généralement des parents des personnes soignées, ils peuvent aussi être des amis ou des voisins.

A la consultation, je rencontre régulièrement des personnes que, d’un point de vue technique, je qualifierais déjà de proches soignants, mais qui estiment qu’entourer une personne aimée est une évidence – et qui ne considèrent pas ce qu’elles font comme des soins. Ce faisant, elles oublient qu’elles consacrent une part importante de leur temps à veiller sur l’autre, à l’accompagner à des rendez-vous, ou encore à organiser son quotidien. La façon dont les autres les considèrent n’est pas décisive. Ce qui compte, c’est la façon dont elles évaluent la situation. A cet égard, il importe qu’elles ne la sous-estiment pas, une erreur qui conduit souvent les personnes concernées à s’engager de manière irréfléchie; elles sont ensuite happées à leur insu par une mission de plus en plus lourde. Et c’est seulement lorsqu’elles sont complètement épuisées qu’elles s’interrogent sur ce qu’elles sont en train de faire. Or, dans l’intérêt du processus de prise en charge et de soins dans son ensemble, il est essentiel de se décider en toute connaissance de cause et de reconnaître ses limites suffisamment tôt.

Les proches aidants

Les proches aidants non seulement sont nombreux, mais ils constituent un groupe particulièrement hétérogène. S’agissant de l’âge, on trouve des personnes de très jeunes à très âgées. Généralement des parents des personnes soignées, ils peuvent aussi être des amis ou des voisins. Les proches aidants peuvent intervenir tant dans un cadre ambulatoire ou stationnaire. La qualité de la relation varie beaucoup, allant d’excellente à conflictuelle. Du fait de cette diversité, les besoins sont très variables – et c’est normal. Chacun est le proche aidant qu’il peut être. Les compétences sont distinctes, et, par conséquent, les charges aussi. Plutôt que de se comparer aux autres, ce qui n’est pas pertinent, il importe de tenir compte de sa propre situation, avec ses limites et ses possibilités.

J'ai besoin d'aide

Vous cherchez des offres de soutien? Vous trouverez ici des adresses près de chez vous.