La créativité au service de la créativité

L’art et la danse à la portée des personnes atteintes de démence

La créativité, cette capacité à sans cesse découvrir en soi et chez autrui quelque chose de nouveau, d’inconnu, de surprenant, est aussi le propre de l’homme. Une spécificité qui vaut pour les personnes atteintes de démence comme pour les autres.

Plusieurs initiatives s’emploient à donner accès aux arts créatifs aux personnes atteintes de démence en leur ouvrant les portes de musées ou en mettant la musique et la danse à leur portée. Les résultats obtenus sont étonnants. En voici trois illustrations.

Des histoires de l’art bien vivantes

En collaboration avec le Centre de gérontologie, le Kunsthaus de Zurich a développé le projet «Des histoires de l’art bien vivantes». L’objectif est que les personnes atteintes de démence développent de nouvelles dispositions tout en passant un moment agréable à la découverte du musée. Sous la direction d’une animatrice et accompagnés par leurs proches, les visiteurs inventent ensemble en petits groupes une histoire sur une œuvre choisie. Ils s’imprègnent de l’univers du tableau, et laissent libre cours à leur pensée et à leurs souvenirs. Un apéritif est ensuite organisé en présence des participants, de leurs proches et de l’animatrice.

«Cet endroit est magnifique. Aujourd’hui, j’ai l’impression d’être un roi.»
(impressions d’un participant lors d’une visite au musée des beaux-arts d’Argovie)

Un ouvrage paru récemment documente ces rencontres à travers de belles images et des textes explicatifs, alternant habilement portraits émouvants des participants et informations factuelles. De plus, cette publication fournit des pistes pour s’impliquer soi-même.

Une émission radio de 30 minutes diffusée à la SRF le 5 mars 2015 retrace la genèse du projet. L’animatrice resitue celui-ci dans son contexte et admet qu’elle est parfois surprise par les capacités des malades, qui peuvent rester concentrés un long moment devant une œuvre à imaginer une histoire.

Café dansant

Le café dansant «Schönes bleibt» permet aux personnes atteintes de démence, à leurs proches et à leurs amis de passer de bons moments dans la bonne humeur. Tous les deuxièmes mardis du mois, Verena Speck, alias «Tanzmamsell», passe aux platines et mixe rythmes et mélodies pour le plus grand plaisir des amateurs de danse. La danse a ceci de merveilleux qu’elle a un effet positif avéré sur le corps et l’esprit. Mais le café dansant est surtout une invitation à passer quelques heures d’insouciance dans une ambiance bon enfant.
 

Alive inside

Ce film en anglais témoigne de la vitalité retrouvée des personnes atteintes de démence dès qu’elles entendent de la musique. Car la musique est une expérience totale qui nous touche au plus profond de notre être.